Alain Weill (@alainweill) : « l’information en ligne doit être moitié prix que la version papier »

EL : Quels seraient selon vous les meilleurs prix pour vendre ces journaux en ligne sur tablette ?
- AW : En digital, il faut être moitié prix par rapport au papier. Il y a des enseignements à tirer de la musique vendue en ligne. Et si les éditeurs ne bougent pas alors ce seront d’autres acteurs qui le feront à leur place. Il n’y a pas le choix. Attention aux nouveaux entrants qui arrivent sur les tablettes avec des produits encore jeunes, mais très intéressants. La Tribune c’est 1,30 euro pour le journal papier. Un bon prix en digital serait entre 80 et 90 centimes. L’abonnement qui est à 30 euros descendrait à 15 euros. Voilà la solution qui permettra de retrouver la voie de la croissance.

EL : Quels seront les plus proposés sur la version digitale ?
- AW : Le réseau permet une très grande réactivité et de créer de nouvelles habitudes pour le lecteur. Au lieu de lire le matin le journal, on l’aura la veille au soir, dès le bouclage. Pour ce qui est du contenu, le journal reste, même sur le Net, un outil de réflexion pour le lecteur. L’information brute est disponible tout le temps. Elle est gratuite, sur les radios, ou à la télévision avec BFMTV. Alors que la réflexion, l’analyse doivent être payantes, car elles demandent un travail en amont très différent. Et les quotidiens thématiques, spécialisés, B2B, sont biens placés. les journalistes qui écrivent le journal papier seront aussi sur les tablettes. On enlèvera de plus en plus l’information brute, factuelle, les dépêches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *