Ecopsychologie : comment l’utilisation constante d’objets tech transforme notre manière de penser et de se comporter

En mai dernier, 5 neuroscientifiques américains ont passé 3 jours dans une région reculée du sud de l’Utah à faire du rafting sur le fleuve San Juan, à camper sur les plages et à faire de la randonnée dans les canyons, rapporte le New York Times (voir également l’interview de deux des protagonistes sur CNN). Contrairement aux vacances de monsieur Tout-le-Monde, celles-ci avaient un but : comprendre comment l’utilisation constante d’objets technologiques transforme notre manière de penser et de se comporter, et voir en quoi une retraite dans la nature sauvage pourrait inverser ces effets. La compréhension de l’impact sur le cerveau d’un fort usage des technologies en est encore à ses balbutiements, explique David Strayer, professeur de psychologie à l’université de l’Utah et spécialiste de la distraction des conducteurs.

Une pensée sur “Ecopsychologie : comment l’utilisation constante d’objets tech transforme notre manière de penser et de se comporter

  • 2 septembre 2010 à 7 h 53 min
    Permalink

    bonjour Natacha,c’est intéressant cette nouvelle science de l’"écopsychologie". Il y a un article en français sur ces 3 chercheurs en vacances ici aussi : "Ce qu’il y a de bon dans la déconnexion" http://bit.ly/aDQkVZ

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *